Bandeau image blé

L'histoire de La Chanteracoise

Panière avec la biscotte authentique nature La Chanteracoise

Histoire des biscottes...

Née à la fin du XVIIIe siècle, de l’imagination de boulangers désireux d’allonger la conservation de leur pain, la biscotte connaît son premier succès durant la première guerre mondiale. 

  • À partir des années 30, le savoir-faire est perpétué et certains boulangers renommés pour leurs tours de main se spécialisent, ce sont les premiers artisans biscottiers.
  • En 1950, un jeune garçon natif de Chanterac en Dordogne, fils de boulanger, est embauché comme apprenti dans un fournil du quartier historique de Périgueux. Admiratif devant la passion du jeune homme, le maître boulanger lui transmet alors la recette jalousement gardée de ses biscottes renommées dans toute la cité.
  • Après quelques années consacrées à peaufiner son savoir-faire, le jeune boulanger décide de s’installer, il reprend la boulangerie Saint Germain du Salembre située dans le Périgord blanc. Il propose un pain cuit au feu de bois et, naturellement, les fameuses biscottes élaborées suivant la recette authentique.

 

Collation avec les biscottes authentiques nature La Chanteracoise

Biscotte authentique ambiance collation, par Sandie

Et de notre biscotterie artisanale 

Le succès de ses croustillants ne se fait pas attendre et devant une demande croissante, il décide de se consacrer uniquement à l’élaboration de ses biscottes.

Il créa alors sa fabrique et la nomma ‘‘LA CHANTERACOISE’’ en mémoire de ses souvenirs d’enfance.

Photo de Sylvain Boucher dirigeant de la Biscotterie La Chanteracoise

Toutes les biscotteries artisanales ont disparu au cours des décennies qui suivirent, laissant place aux nombreuses fabrications industrielles. 

Toutes sauf une… la dernière biscotterie artisanale en France aujourd’hui encore, à Saint Germain du Salembre, élabore les biscottes suivant la recette et le savoir-faire authentiques.

Notre biscotterie a su, durant toutes ces années, conserver le croustillant et le fondant qui ont fait la réputation des biscottes ‘‘LA CHANTERACOISE’’.

Les souvenirs d’enfance font naître les vocations

Tout jeune, Sylvain aimait beaucoup les petits déjeuners chez ses grands-parents à la campagne. Tous les matins, il s’amusait à faire fondre un morceau de sucre dans son bol de lait chaud, agrémenté d’un peu de chocolat.

  1. Il commençait par faire glisser son carré de sucre le long du manche de sa cuillère,
  2. puis prenait une longue inspiration,
  3. Le morceau de sucre se métamorphosait alors en chercheur de trésor plongeant dans les fonds marins à la recherche de cités englouties...
  4. Puis régulièrement, il repêchait le sucre et jugeait alors de son évolution jusqu’à ce qu’il ait complètement disparu !

Après cela, venait le temps consacré aux miettes. Le Jeune garçon s’appliquait à en rassembler un maximum autour de son bol.

Il les alignait puis les poussait du doigt. La colonne s’avançait doucement comme autant de petits soldats. Sylvain raffolait des biscottes aux céréales car la mise en scène était alors plus raffinée. Les grains de sésame et de lin étaient autant de cavaliers, les grains de pavot autant de fantassins... Le spectacle était total. Rien de vraiment guerrier, juste une parade bien organisée.

Les années passèrent. Des plaisirs simples du petit déjeuner de son enfance, Sylvain en fit un métier en devenant biscottier.

Aujourd’hui considéré comme le dernier artisan biscottier du pays, il aime se replonger dans ses souvenirs d’enfance!

 

Intéressé par notre gamme de croustillants? Contactez-nous!

Lettres d’information

Sélectionnez les lettres d’information auxquelles vous souhaitez vous abonner ou vous désabonner.

Nous contacter

Biscotterie La Chanteracoise
Le Pont
24190 Saint-Germain-du-Salembre
  • Téléphone : 05 53 80 51 17

 

Suivez nous ...